Cette énergie renouvelable est obtenue grâce au vent dont la force est convertie en électricité au moyen des éoliennes. L’utilisation de l’énergie éolienne est loin d’être récente : les moulins à vent, qui datent de plusieurs siècles, fonctionnaient déjà grâce à elle.

Il existe deux types d’éoliennes, dont le rendement énergétique et la puissance fournie dépendent de la vitesse du vent : les horizontales et les verticales.

Les éoliennes horizontales
Ce sont les éoliennes classiques et les plus connues. Leur système capte la force du vent grâce à des pales assemblées en hélice. La rotation de l’hélice va actionner un générateur électrique, placé en haut de l’éolienne.
Les éoliennes horizontales permettent de meilleurs rendements et sont utilisées par tous : des entreprises pour subvenir à leurs propres besoins, des producteurs d’électricité qui souhaitent produire de l’énergie verte mais aussi par quelques particuliers.
Leur installation nécessite un grand espace et elles forment d’ailleurs des parcs éoliens lorsqu’elles sont regroupées.

Les éoliennes verticales
Elles sont capables d’emmagasiner la force générée par des vents plus faibles. Elles peuvent donc être plus souvent utilisées. Elles sont généralement présentes en milieu urbain car elles occupent moins de place que les éoliennes horizontales. Cependant, elles produisent moins d’électricité qu’elles.

error: Content is protected !!