Audit Énergétique

La transition énergétique de l’entreprise débute par la maitrise des factures d’énergies et de son empreinte environnementale

Afin de réduire sa facture énergétique et d’améliorer sa performance environnementale, il faut agir sur plusieurs leviers mais on ne dispose que rarement des ressources, du temps et des financements pour aller plus loin dans ces démarches.

Nous vous proposons d’externaliser cette démarche pour une meilleur efficacité et une parfaite maitrise des coûts.

Opérateur en performance énergétique et environnementale, nous vous proposons une gamme complète de services pour mesurer et réduire à la fois vos consommations énergétiques et votre empreinte carbone.

Nous vous proposons un accompagnement pour la mise en place des travaux d’optimisation énergétique sur les utilités.

Nos partenaires sont des entreprises de métier, experts en froid industriel, air comprimé et chaufferie vapeur.

Travaux financés par acquisition de CEE: Certificats d’économies d’Énergie

Ces opérations sont éligibles au dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE).

Mandatés par l’un des principaux fournisseurs de carburants (10 milliards de CA en 2017), nous garantissons des prix de rachat compétitifs.

Présentation générale des Certificats d’économies d’énergie

Le dispositif des CEE repose sur une obligation de réalisation d’économies d’énergie imposée par les pouvoirs publics aux vendeurs d’énergie appelés les « obligés » (électricité, gaz, GPL, chaleur et froid, fioul domestique et carburants pour automobiles). Ceux-ci sont ainsi incités à promouvoir activement l’efficacité énergétique auprès de leurs clients et des autres consommateurs d’énergie : ménages, collectivités territoriales ou professionnels.

Un objectif pluriannuel est défini et réparti entre les opérateurs en fonction de leurs volumes de ventes. En fin de période, ces obligés doivent justifier de l’accomplissement de leurs obligations par la détention d’un montant de CEE équivalent à ces obligations.

Après deux périodes qui ont permis sa montée en puissance (501 TWh cumac sur les années 2006-2014), le dispositif des CEE vient d’achever sa troisième période d’obligation avec un objectif de 700 TWh cumac sur la période 2015-2017, auquel s’est ajoutée une obligation spécifique à réaliser au bénéfice de ménages en situation de précarité énergétique avec un objectif de 150 TWhc sur 2016-2017, mis en place en application de la loi du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte (LTECV).

L’obligation imposée aux vendeurs d’énergie en quatrième période équivaut à 1600 TWhc d’actions classiques sur la période 2018-2020 dont 400 TWhc à réaliser au bénéfice des ménages en situation de précarité énergétique. Cela représente environ 2 milliards d’euros qui seront consacrés par les vendeurs d’énergie au soutien d’économies d’énergie chez les ménages aux revenus les plus faibles sur la période.