Le soleil est une source formidable d’énergie. Il est gratuit, ne pollue pas, est naturel et illimité. Même si il ne brille pas tous les jours, il devrait occuper une place de plus en plus importante dans la production d’électricité.

Son rayonnement peut être exploité de deux manières : dans des centrales solaires photovoltaïques et dans des centrales solaires thermodynamiques.

1. Les centrales solaires photovoltaïques : elles sont composées de panneaux solaires photovoltaïques dont le fonctionnement est le même que ceux installés sur les bâtiments. Ce type de centrales est situées dans des pays ensoleillés car leur système à besoin de rayonnements importants pour être efficace. Elles occupent de vastes terrains, leur installation nécessitant de grandes surfaces. À titre d’exemple, la centrale d’Amareleja au Portugal compte plus de 262 000 panneaux photovoltaïques répartis sur 250 hectares. Cette centrale peut produire jusqu’à 93 GWh d’électricité par an, ce qui suffit pour approvisionner 30 000 foyers ;

2. Les centrales individuelles destinées à l’autoconsommation pour les entreprises ou les particuliers. Un marché en plein développement avec la réduction des couts d’investissements et la prolifération de l’offre commerciales des acteurs du marché soutenu par des politiques encourageantes financièrement des états;

3. Les centrales solaires thermodynamiques : surtout utilisé aux États-Unis, ce système concentre les rayons du soleil grâce à des miroirs et des paraboles. Des températures très élevées (de 400°C jusqu’à 1 000°C) sont alors obtenues et cette chaleur va transformer l’eau de la chaudière en vapeur. Sous pression, celle-ci va activer les turbines qui vont elles-mêmes actionner l’alternateur afin de produire le courant électrique alternatif.